ActualitéInternationale

Bétail brûlé, cases incendiées, c’est la désolation à Ogossagou, dans le centre du Mali où s’est rendu le président Ibrahim Boubacar Keïta. C’est dans cette localité, près de Bankass, que 160 civils peuls ont été massacrés, samedi 23 mars, selon le dernier bilan annoncé par le porte-parole du gouvernement Amadou Koïta. Désormais, le village est totalement vidé de ses habitants.

C’est dans une localité désertée que le président de la République du Mali est arrivé en hélicoptère. Les lieux sont ceux d’un véritable massacre symbolisé par deux homicides. D’abord, la mort du chef du village, qui a été tué devant son épouse. Ensuite, les assaillants s’en sont pris à toute sa famille. Puis, quelques mètres plus loin, c’est le marabout du village qui a été assassiné. De sa maison, on ne voit désormais que des restes calcinés. Le grenier a été entièrement détruit dans un incendie et des bêtes ont été brûlées.

Après la visite du village, le président Ibrahim Boubacar Keïta a exprimé devant la presse son émotion après les événements.

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker