ActualitéFaits divers

Appel à tuer les femmes : 2 ans dont 6 mois ferme requis contre Ousmane Mbengue

Le procès de Ousmane Mbengue, qui avait lancé un message sur les réseaux sociaux pour demander la mise à mort des femmes, s’est ouvert ce lundi. Et s’il ne tient qu’au parquet, Ousmane Mbengue ne sera libre que 6 mois plus tard. En effet, dans son réquisitoire, la représente du ministère public est convaincue que le mis en cause a posté son message sciemment.

«Personnellement, je lui pardonne mais j’agis au nom du peuple sénégalais troublé. Ce sont des propos graves et je vous demande de le condamner à 2 ans dont 6 mois ferme», a déclaré la représentante du ministère public. «C’est quelque chose qu’il a mûri avant de l’écrire. Il était sain d’esprit. Dans son texte, il a fait une provocation, une menace en disant si on ne tue pas les femmes, ce sont les hommes qui s’en chargeront», ajoute-t-elle.

S’agissant des problèmes psychiques dont souffrirait le prévenu, la parquetière charge:  » On a tenté de faire comprendre à l’opinion que c’est quelqu’un qui a des problèmes psychiques. Dans le dossier, on n’a pas des rapports d’un psychologue attestant qu’il a des problèmes psychiques. Mieux, nous avons tous constaté qu’il s’est bien défendu à la barre.

Il a pensé ce qu’il dit et ça a créé un vrai trouble à l’ordre public ». Pis, le procureur déclare qu’Ousmane Mbengue a publié son message «dans un contexte où tout le Sénégal est dans l’émotion suite aux événements de Tamba». Elle rappelle que le mis en cause a été condamné dans le passé pour menaces et il comparaît encore pour les mêmes faits.

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker