ActualitéPolitique

Connexions dangereuses entre Sonko et Tullow Oil : OXFAM au cœur d’un projet de déstabilisation du Sénégal

Ce matin, nos confrères du quotidien Les Echos sourcés par la presse internationale, font savoir que la compagnie pétrolière Tullow Oil, légalement écartée de l’exploitation des ressources pétro-gazières découvertes au Sénégal,  s’engage à apporter un soutien financier massif et discret, estimé à 195 000 dollars, à Ousmane Sonko.
De nos recoupements, il nous est revenu que toutes les modalités de l’opération, commanditée par le directeur financier du groupe européen et que doit couvrir l’Ong OXFAM (citée dans plusieurs scandales sexuels durant ces dernières années, notamment au Tchad et en Haïti), sont détaillées dans le document confidentiel , dont Dakaractu détient copie.
Nous sommes en mesure d’écrire que ces 195 000 dollars devaient constituer la première tranche, appelée « option one », dans le document que nous avons parcouru, puisque que d’autres décaissements devaient suivre selon un agenda bien séquencé.
En outre de solliciter sa filiale du Ghana pour financer l’opération, la très lointaine Afrique du Sud était choisie pour abriter les pourparlers secrets entre Sonko, décrit par Tullow comme « un jeune leader émergent » et des dirigeants du major britannique.
Pour mémoire, Tullow Oil a été créée en 1985 en Irlande par Aidan Heavey, « comme compagnie d’exploration gazière au Sénégal ». C’est dire que ce géant petro-gazier, qui a vécu longtemps vers Lac Rose et Ndoyène, connait le pays de la Teranga mieux que ses concurrents. Déjà dans les années 90, la Fondation Elisabeth Diouf Solidarité Partage bénéficiait des largesses de cette entreprise conseillée par Me Madické Niang, ex-ministre des Affaires étrangères du Sénégal.  Selon les révélations de notre confrère Baba Aïdara, interviewé par Ahmed Aïdara, Tullow Oil avait alors offert la tribune à gaz de Cap des Biches à la Société nationale d‘électricité, via la fondation citée plus haut. En retour, la SENELEC rachetait toute la production de gaz de  la compagnie britannique.
Ainsi, en conspirant avec Ousmane Sonko, Tullow Oil, qui voudrait reproduire au Sénégal le schéma de déstabilisation d‘autres pays africains riches en pétrole, chercherait à installer à la tête de l’Etat sénégalais un homme de paille qui, une fois élu, écarterait systématiquement tous ses concurrents. Au cas où l’actuel président de la République est réélu, la manœuvre viserait à financer une campagne de communication qui jetterait le discrédit sur la gestion des ressources naturelles du Sénégal et rendre le climat hostile à tout investissement.
Nous devons à la vérité de souligner que la logistique déployée dernièrement  par Pastef à l’occasion des manifestations de l’opposition sénégalaise ou lors des rencontres qu’il organise à l’interne suscite la curiosité de ceux qui croyaient que l’inspecteur des impôts et domaines était fauché comme un rat d’église après sa révocation. Sur ce terrain, le parti émergent ravit la vedette à des formations politiques qui ont exercé le pouvoir pendant longtemps. Pastef justifie souvent ses ressources prodigieuses par les cotisations de ses membres. Un argument qui sera, à coup sûr, battu en brèche avec cette affaire Tullow Oil, qui vient s’ajouter au lourd dossier du Tf 1451 / R de Rufisque dans lequel Sonko est mouillé par notre confrère Madiambal Diagne.
En définitive, c’est tout l’édifice de communication de l’opposant au discours néo-nassérien, ayant fait du nationalisme le socle de son discours, qui s’effondre.

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close