A la UneActualitéInternationale

Couvre-feu, tests, les principales annonces d’Emmanuel Macron

Face à la recrudescence des cas de Covid-19 en France, Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi 14 octobre un couvre-feu de 21h à 6h en Ile-de-France et dans huit autres métropoles. Le président a aussi conseillé de ne pas se regrouper à plus de six dans le cercle privé et d’avoir recours au télétravail deux à trois jours par semaine quand c’est possible.

Couvre-feu de 21h à 6h 

C’est la mesure la plus forte prise par le président de la République. En Ile-de-France et huit autres métropoles, il sera désormais interdit d’être en l’espace public entre 21h et 6h sans raison valable comme être un travailleur de nuit ou avoir une urgence médicale. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros, voire 1 500 en cas de récidive.

• Pas de restrictions dans les transports

Malgré l’interdiction de circuler entre 21h et 6h, il n’y aura pas de restriction dans les transports pour permettre aux gens ayant des dérogations de pouvoir se déplacer. « Il y a des gens qui continueront à travailler la nuit, ou en soirée, ou le matin tôt ». « Nous n’avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions », a ajouté le chef de l’État.

• Le télétravail encouragé

Contrairement à la période de confinement du printemps dernier, les services publics resteront ouverts et les professeurs seront dans les classes. Le gouvernement veut permettre à tout le monde de pouvoir continuer à travailler normalement. Emmanuel Macron n’a en revanche pas demandé une généralisation du télétravail, mais lorsque cela est possible, il préconise deux à trois jours de télétravail par semaine. Aux yeux du chef de l’État, ce dispositif doit rester souple et être négocié, notamment pour éviter d’isoler certains salariés. Il faut continuer à avoir une vie sociale, et au travail, on sait se protéger, a-t-il estimé.

Une nouvelle stratégie de test

Face à des tests qui prennent beaucoup de temps, Emmanuel Macron a reconnu « de vraies difficultés sur le sujet ». Il a promis une nouvelle « stratégie » pour en « réduire drastiquement les délais » et souligné que cela passerait par de nouvelles techniques, comme les tests antigéniques, qui ont été autorisés, et la possibilité de s’auto-tester.

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker