A la UneActualitéInternationalePolitique

Haïti en trouble suite à l’assassinat de son président

Qui a assassiné le président Jovenel Moïse ? Quatre « mercenaires » ont été tués et deux autres arrêtés selon la police. Ce meurtre, qui a choqué Haïti et la communauté internationale, menace de déstabiliser encore davantage un pays déjà fragile. Aucune information sur l’identité ou les motivations de ses auteurs n’a été donnée pour le moment.

C’est un commando armé qui a tué le président Moise, mercredi 7 juillet, en pleine nuit à son domicile. Quatre « mercenaires » impliqués dans cette attaque ont été tués et deux autres ont été arrêtés, a annoncé mercredi soir la police de ce pays des Caraïbes déjà plongé dans une crise profonde. L’état de siège a été décrété.

Le président Moïse a été tué à son domicile vers 01 h heure locale, dans la nuit de mardi à mercredi. D’après le juge chargé de l’affaire, cité par la presse locale, sa dépouille a été retrouvée criblée de 12 balles, et son bureau et sa chambre avaient été saccagés. 

L’aéroport de Port-au-Prince a été fermé et la République dominicaine a fermé sa frontière avec Haïti. Un deuil national de deux semaines a été proclamé et prend effet ce jeudi.

Le flou autour des assaillants

Selon le Premier ministre par intérim Claude Joseph, les assaillants étaient « des étrangers qui parlaient l’anglais et l’espagnol ». La police a indiqué mercredi soir avoir pourchassé les membres présumés du commando aussitôt après l’attaque et être toujours « engagée dans la bataille avec ces assaillants ». 

« Depuis cette nuit, nous nous battons contre eux », a déclaré, dans une allocution à la télévision, le directeur général de la police nationale d’Haïti, Léon Charles. « Quatre mercenaires ont été tués, deux ont été interceptés sous notre contrôle », a-t-il ajouté. « Trois policiers qui avaient été pris en otage ont été récupérés », a-t-il précisé. Aucune autre information sur les auteurs de l’assassinat n’a été divulguée.

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker