Les 04 et 05 mars 2022: 142e édition de l’Appel de Seydina Limamou Lahi, retour sur l’histoire du Mahdi

Depuis 2 ans, la communauté layenne a décidé de sursoir à la célébration de l’appel à cause de la Covid-19.

Cette année, la 142ème édition de l’appel de Seydina Limamou Laye Mahdi est commémorée les 04 et 05 Mars 2022. Le thème retenu pour cette édition est « Le rôle de l’éducation dans la lutte contre l’extrémisme ».

Layeniyya est une confrérie qui a été fondée par Seydina Limamou Laye. Elle est née au sein de la société Lébou, de la presqu’Île du Cap-Vert.

Limamou Thiaw (1843-1909) est un pêcheur et agriculteur Lébou de Yoff. Le récit fondateur veut qu’en 1883, alors qu’une comète passe dans le ciel, il lance son appel : il se déclare l’envoyé de Dieu, le Mahdi. On lui prête cet appel : Adjibo dahiya laye ya marsaral ins wal djin ini raasouloulahi ileykoum (« Venez à l’appel de Dieu vous, hommes et djinns, je suis l’envoyé de Dieu. L’arabe blanc s’est noirci »). Limamou Thiaw a 40 ans, l’âge de la prophétie suivant certaines traditions musulmanes. Il se rebaptise Laye : une déformation d’Allah en wolof. 


Il meurt en 1909 : son mausolée est bâti à Yoff, face à la mer. On ne conserve de lui aucun portrait, malgré plusieurs tentatives auxquelles il s’est toujours refusé. À sa mort, il laisse un livre en six parties, connu sous le nom de Sermon. Illettré (comme Mahomet), il l’a dicté en wolof à ses disciples – au premier rang desquels Matar Lo – qui l’ont transcrit en wolof puis traduit en arabe.


Le fils de Limamou Thia, Seydina-Issa Laye, devient le premier khalife de la confrérie Layene qu’il dirige 40 ans, de 1909 à 1949. Il poursuit le combat religieux de son père, s’opposant au gouvernement colonial autant qu’au système des castes, et lutte contre la culture religieuse des djinns. Son frère, Seydina-Madione Laye II lui succède de 1949 à 1971. Le petit-fils du prophète, Seydina-Issa Laye lui succède enfin de 1971 à 1987… date de son décès, un siècle après l’exil du prophète Laye.

Share:

Author: Fatima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *