Internationale

Liberté provisoire pour Bemba: à Kinshasa, ses partisans fêtent la décision de la CPI

Scènes de liesses mardi 12 juin en fin d’après-midi au siège national du MLC, le parti de Jean-Pierre Bemba, dans le centre-ville de Kinshasa. Certains cadres ont attendu toute la journée l’annonce de la libération provisoire de leur leader, d’autres ont afflué lorsque la nouvelle s’est répandue. Ils étaient moins nombreux que vendredi dernier. Mais la joie était toujours là.

« La joie, la joie ! Le leader congolais est libre. Enfin libre, Jean-Pierre Bemba ! », s’exclame Desiré Mbonzi wa Mbonzi, l’un des porte-parole du parti.

« Vers 16h30-45, c’était l’euphorie ici, poursuit-il. Il y a eu un chahut terrible. Les gens jubilaient. On a crié, on a sauté. On a même bu à l’occasion dans nos bureaux. Ma batterie est déchargée, à force d’avoir reçu des appels. Jean-Pierre Bemba incarne réellement le développement de ce pays. La démocratie et la liberté. C’est formidable. »

De la joie mais des regrets aussi. Dix ans de prison c’est long, soulignent plusieurs militants. Leur souhait désormais que Jean-Pierre Bemba puisse rentrer au Congo pour rejoindre sa famille d’abord puis faire son retour dans l’arène politique en vue de la présidentielle.

Une messe en l’honneur de Jean-Pierre Bemba est tout de même prévue dans la capitale congolaise ce mercredi après-midi. Avec Rfi

 

Mots-clés
Afficher plus

Articles connexes

Close