ActualitéInternationale

Mauritanie: La polémique refait surface autour de l’éventualité d’un troisième mandat pour le président Mohamed Ould Abdel Aziz

Au vu de la Constitution, il doit quitter le pouvoir en avril prochain, au terme de son dernier mandat présidentiel. Jeudi dernier, à la surprise générale, le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement a, cependant, créé la polémique en soutenant le contraire.

« Le régime actuel ne changera pas. Ceux qui pensent ou parlent du départ du président de la République ou de l’arrivée d’un autre chef de l’Etat sont de véritables rêveurs. Des événements se produiront les prochains jours et confirmeront ce que je dis Mohamed Ould Abdel Aziz a sauvé la Mauritanie du précipice. Les Mauritaniens sont attachés à lui », a déclaré Mohamed Lemine Ould Cheikh.

Le ministre s’exprimait à la faveur d’une conférence à l’issue de la réunion hebdomadaire du gouvernement. Mohamed Lemine Ould Cheikh n’envisage pas le départ du président Mohamed Ould Abdel Aziz du pouvoir.

Pourtant, Le 2 juin dernier, le président mauritanien avait déclaré chez nos confrères de France 24, qu’il respectera la Constitution de son pays : « Je le dis et je le répète aujourd’hui encore, je ne dois pas me représenter. Je dois respecter la Constitution de mon pays ». La Loi fondamentale stipule en effet que le président de la République ne peut pas aller au-delà d’un mandat de cinq ans, renouvelable une fois.

Les dirigeants de l’opposition se sont dits scandalisés par la sortie du ministre contre lequel ils demandent des poursuites judiciaires. Avec Rfi

 

Mots-clés
Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker