Omar Ndiaye Angloma sur Sonko: « Le Sénégal n’a jamais eu un leader politique aussi bavard»

« Le Sénégal n’a jamais eu un leader politique aussi bavard et aussi mal inspiré que Ousmane Sonko. » L’avis est de Omar Ndiaye Angloma.

Le souci de ce chargé de mission à la Présidence de la République et leader politique à Mbacké, c’est que « le leader de Pastef parle de plus en plus de gaz et attaque de plus en plus l’administration Sénégalaise.

Voilà une mauvaise habitude qu’il est en train de prendre et il est temps de l’inviter à savoir raison garder », dira-t-il en passant. Pour Angloma, « l’administration du Sénégal mérite du respect pour les énormes sacrifices qu’elle consent pour le bien de ce pays depuis Valdiodio Ndiaye.

On le voit aussi attaquer à tort et à travers les magistrats. Il est en train de banaliser nos institutions en se fondant sur de faux alibis et de fausses informations qu’il donne… »
Notre interlocuteur de regretter les appels incessants de l’actuel maire de Ziguinchor au rassemblement. Il dira préférer insurrection au mot rassemblement. « S’il pense qu’il peut faire sortir les populations, il se trompe.

La dernière fois, les émeutes étaient davantage dues au couvre-feu et à la crise économique mondiale qui n’avait épargné aucun pays de la planète. Sonko a derrière lui des lobbies internationaux qui l’utilisent comme ils ont utilisé des politiciens partout où le gaz est apparu. Il perd son temps. »

Omar Ndiaye Angloma d’inviter les Sénégalais à tomber le masque des leaders de la coalition YAW. « Déjà, ils ne se font plus confiance. Beaucoup de maires ont décidé de s’écarter du groupe à cause des manipulations, de la boulimie de pouvoir qui caractérisent certains d’entre eux dont Sonko.

Lui-même a été vomi. C’est une coalition qui va éclater et de grâce qu’on accuse guère le Président de la République. » Il demandera, pour finir, au leader politique de Pastef à se consacrer davantage au dossier judiciaire qui le lie à Adji Sarr et à cesser d’appeler à la violence.

Share:

Author: Augustin Diop

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *