A la UneActualitéPolitique

Quand Aliou Sall sollicite des prières pour un 3ème mandat

Le maire de Guédiawaye ne cracherait peut-être pas sur un éventuel 3ème mandat de Macky Sall. Selon Le Quotidien, Aliou Sall n’a rien trouvé de mieux que de solliciter des prières pour son grand frère de président de la République auprès de Serigne Abdoul Aziz Mbacké Majalis dans ce sens. Même, si après coup, il a tenté de rectifier le tir.
C’était mardi dernier, lors de la cérémonie de baptême du Lycée de Pikine, ex-Canada, qui porte désormais le nom de Serigne Bassirou Bara Mbacké. En présence de Serigne Abdoul Aziz Mbacké Majalis, Khalife du défunt Serigne Bassirou Bara, le maire de Guédiawaye a d’abord présenté ses excuses à l’assistance et à ses militants.
« Vous savez, on ne peut pas organiser cette journée aussi grandiose sans parler de politique. Cela fait longtemps que j’avais suspendu toutes mes activités politiques. Mais, rassurez-vous, ça sera pour bientôt. Et, sans crainte majeure, aujourd’hui nous n’avons plus d’opposition au Sénégal », lance-t-il.
Aliou Sall faisait sans doute allusion au ralliement des Idrissa Seck, Oumar Sarr…, mais aussi de son rival à Guédiawaye, Malick Gakou, annoncé pour bientôt au Palais. Puis, le maire de Guédiawaye se tourne vers Serigne Abdoul Aziz Bassirou Bara et lui demande de formuler des prières pour le pays et pour son parti.
Mais, surtout, il dit : « Nous sollicitions auprès de vous des prières pour un troisième mandat. » Et voilà une surprise qui provoque des chuchotis dans le public. Si certains ont acquiescé, d’autres ont hoché la tête en signe de désapprobation.
« Non, il ne fallait pas », murmure-t-on. S’étant rendu compte de l’ambiance de silence qui régnait après ses propos, Aliou Sall a aussitôt tenté de se rectifier : « Je n’ai dit qu’un troisième mandat tout court, je n’ai pas précisé pour qui. »
Certains en ont rigolé. Mais le message était déjà décodé d’autant plus qu’il ne peut s’agir de lui qui est à son premier mandat à la Ville de Guédiawaye. Et que, dans ce contexte, le débat sur le troisième mandat de son frère, Macky Sall, est sur toutes les lèvres.
Toute l’assistance n’avait d’oreille que pour le Khalife de Serigne Bassirou Bara. Mais, Serigne Abdoul Aziz Mbacké Majalis ne se prononcera pas sur la demande de Aliou Sall. Il a plutôt magnifié que le maire ait honoré son défunt père en lui donnant le nom cet établissement.
« Nous allons accompagner le lycée et il sera devant tous les autres. Nous allons équiper la salle informatique et améliorer l’environnement et le cadre de vie en y plantant des arbres. De même, nous ne ménagerons aucun effort pour accompagner le corps enseignant », a assuré le marabout.
Serigne Abdoul Aziz Mbacké Majalis en a profité pour demander au maire de Guédiawaye d’intervenir dans son quartier, les Hlm Las palmas. « Nous avons un poste de santé qui manque d’équipement. Et nous seront très heureux de vous voir faire quelque chose dans ce sens », a-t-il dit.

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker