Revue de Presse

Sen Café Actu de ce Vendredi 10 Janvier 2019

A la Une du Sénégal : Lutte contre le terrorisme, Macky Sall compte sur le bouclier des confréries ; Nio lank, Nio bagn et l’opposition dans les rues ce vendredi ; Gouvernement : Remaniement ministériel en vue

1-Terrorisme, Macky Sall préoccupé par les menaces : Pour contrer le terrorisme, Macky Sall met sur la table une loi sur la sécurité intérieure : « Il s’agira de donner à l’autorité publique les moyens légaux, de prendre des mesures adaptées et proportionnées au regard des risques encourus et des circonstances contre des attentats terroristes ou menaces avérées d’actions terroristes, le recrutement de personnes, la provocation terroriste ou l’apologie d’actes terroristes. il n’est plus question d’accepter que l’on vienne nous prêcher un Islam autre que celui authentique de paix, de concorde, de tolérance et de respect que le Sénégal pratique depuis des siècles. Ainsi, l’Etat continuera à veiller au respect strict des lois et règlements en vigueur. Au plan législatif, en plus des mesures de gel, de saisie et de confiscation des avoirs de personnes et associations terroristes, il nous faut prêter une attention particulière à la gouvernance d’internet comme espace de propagande et de relais du financement terroriste », prévient le Chef de l’Etat

2-Nio lank, Nio Bagn manifeste ce vendredi dans une mobilisation nationale : le collectif veut faire une démonstration de force ce 10 janvier avec la détermination de manifester à la place de la Nation. Galvanisé par le ralliement de l’opposition à leur cause et l’autorisation délivrée par le préfet de Dakar, les membres de Nio Bagn veulent faire de cette journée un tournant dans la lutte contre la hausse de l’électricité et la libération de Guy Marius et ses co-inculpés

3-Remaniement en vue : Selon Libération, « Macky Sall va secouer le cocotier. Comprenez que le président de la République va procéder à un réaménagement du gouvernement. Et, vous savez quoi ? Le mouvement, qui est imminent, va accoucher d’un énorme chamboulement. Rendez-vous à un de ces quatre », revèle Cheikh Mbacké Guissé

4-Première rupture d’eau de l’année sous l’ère Sen’Eau : un communiqué conjoint avec la Senelec et la Sones, Sen’Eau informait les clients hier qu’il y aurait baisse de pression, voire coupure d’eau à Dakar et sa banlieue, Rufisque, Louga et Thiès. Une rupture due à un incident électrique qui est survenu dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 janvi er 2020 sur la ligne haute tension de Sakal. Ce qui a occasionné l’arrêt de l’usine de Keur Momar Sarr qui alimente la capitale ainsi que Thiès et Louga. Heureusement, la rupture a été moins sentie hier

5-Coup de tonnerre au Groupe D-Média : Massamba Mbaye le directeur général démissionne, la lettre sur la table de Bougane depuis vendredi dernier : « J’ai démissionné pour des raisons personnelles. Je ne veux pas créer du bruit autour de cette décision. Je pense que le Groupe est plus important que ma propre personne. Pour l’heure, je ne peux pas non plus me prononcer sur ma destination future »

6-Bonne nouvelle pour le rail : Omar Youm annonce le retour du train : Selon le ministère des transports, ce sont 13 projets structurants qui mailleront tout le territoire national avec plus de 2065 Km de rail. L’investissement global prévu est de 3,5 milliards de dollars Us, soit un engagement annuel de 50 milliards de F CFA. Selon le Secrétaire d’Etat Chargé du réseau ferroviaire, Mayacine Camara, cette politique, à l’horizon 2035, desservira 75% de la population sénégalaise, créera 180 000 emplois durant les travaux. Ce réseau permettra de transporter annuellement 2,5 millions de passagers et 24,2 millions de tonnes. Le gain en capital est estimé à 200 milliards de F CFA chaque année, informe Camara, repris par l’Aps

7-Face-à-face entre le ministre de l’urbanisme Abdou Karim Fofana et les populations riveraines de Mbeubeuss : Le ministre a proposé hier la création d’un poste de police pour sécuriser la décharge, l’interdiction de bruler les pneus qui déclenchent la fumée nocive à la santé des populations, l’interdiction du travail des enfants. Ces mesures conservatoires seront prises maintenant en attendant l’entrée en vigueur du projet de réhabilitation de la décharge. Le collectif Mbeubeuss doy na seuk ne veut pas de « ces énièmes propositions et promesses » ministérielles, selon Mamadou Fall Kalimart.

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker