ActualitéPolitique

SENEGAL -Jeudi noir pour l’opposition

Le maire de Dakar a vu sa peine de cinq ans de prison pour escroquerie confirmée par la cour d'appel. Karim Wade est, lui, exclu des listes électorales. La Cour suprême s'est dite incompétente pour statuer sur son recours.

Ce jeudi 30 août représentait en quelque sorte une journée noire pour l’opposition sénégalaise. Deux des principaux opposants à Macky Sall pour la présidentielle sont quasiment hors course. Cette concordance de calendrier lie en quelque sorte leur destin politique.

Khalifa Sall est encore en sursis. Sa défense va se pourvoir en cassation auprès de la Cour suprême. Cette juridiction ne rejuge pas l’affaire sur le fond mais vérifie si la loi a été respectée. La défense du maire de Dakar refuse de communiquer sur les délais dans lesquels elle va saisir la Cour suprême. Leur stratégie consiste à gagner du temps.

Quant à Karim Wade, ses recours devant la justice sénégalaise sont épuisés. Il est définitivement exclu des listes électorales et ne peut donc pas être candidat à la présidentielle. Mais son parti fait fi de toute décision de justice et maintient sa candidature. Il n’envisage personne d’autre pour prendre sa place. Le PDS reste néanmoins mystérieux sur les recours qu’il envisage sur le plan international. Avec RFI

 

Mots-clés
Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker