ActualitéThéâtre

« The Mercy of the Jungle », un film antimilitariste rwandais ouvre le Fespaco

Le Rwanda étant l’invité d’honneur du Fespaco, c’est un film rwandais qui a ouvert le festival ce dimanche 24 février. The Mercy of the Jungle (La Miséricorde la jungle), de Joel Karekezi, met en scène deux soldats rwandais perdus dans la jungle.

1998. La deuxième guerre du Congo vient de commencer. Le sergent Xavier, héros de guerre rwandais, est envoyé avec son unité dans la province du Kivu, à la poursuite des génocidaires. À ses côtés, le jeune soldat Faustin qui s’est engagé pour venger ses parents tués dans le génocide.

Un matin, les deux hommes perdent la trace de leur unité, et se retrouvent seuls, perdus, dans la jungle. Commence alors une lutte difficile, dans cette forêt dense et sauvage où les pires monstres ne sont pas les animaux, mais les hommes. En l’occurrence les rebelles qui pillent et massacres les rares villages.

Cette plongée au cœur des ténèbres, celles de la jungle et celles du cœur humain, est filmée de façon magistrale par Joel Karekezi. La bande son est luxuriante et donne une densité au scénario parfaitement maîtrisé. Le film ne cache pas son propos antimilitariste qui éclate dans une fin où le mot miséricorde prend tout son sens.

Le coup d’envoi du Fespaco a été donné samedi après-midi au Burkina Faso lors d’une grande cérémonie au stade de Ouagadougou. Le Fespaco, plus grand festival de cinéma du continent africain, célèbre cette année son cinquantième anniversaire. Devant une foule enthousiasme, la présidente du premier Fespaco, Alimata Salembere, a exprimé son émotion.

 

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker