A la UneActualitéFaits divers

TRAFIC DE COCAÏNE : Rokhaya Kanté, « la baronne de la drogue », 50 ans et son fils Ibrahima Kader 29 ans, risquent respectivement 4 et 2 ans de prison ferme…

Rokhaya Kanté, 50 ans et son fils de 29 ans, Ibrahima et l’ami de celui-ci ont comparu hier devant la chambre correctionnelle de Dakar pour des faits d’offre et de cession de drogue.  

Selon les observations du procureur, Rokhaya Kanté est connue sous le nom de « Rock »  ou la « baronne » dans le milieu de la drogue.  

Selon toujours le procureur, elle est intelligente et c’est pour cela qu’elle réussit toujours à se soustraire à la justice, chaque fois que les agents font une descente pour l’appréhender. Sur les faits, les éléments enquêteurs de la sûreté urbaine ont reçu une information selon laquelle il y avait un vaste réseau de trafic de drogue entre Ngor, Ouakam et Yoff, qui étaient entretenu par Rokhaya et sa sœur. 

Ce faisant, les agents interpellateurs qui soupçonnaient aussi Ibrahima Kader de s’être associé avec sa mère, ont établi une planque pour le piéger. Ainsi, le jeune homme a été interpellé au lieu de rendez-vous alors qu’il était en compagnie de son ami Serigne Alioune Cissé. Lorsqu’ils ont aperçu les flics, ils se sont débarrassés de la drogue qu’ils détenaient. Mais ils ont été appréhendés. 

Pour connaître l’ampleur du trafic, les limiers ont conduit les deux garçons dans le domicile qu’ils partageaient pour une fouille, mais ils n’ont rien trouvé. Rokhaya Kanté qui se trouvait dans la maison, s’enfuit dès qu’elle a senti la présence des agents. Mais elle finira par être arrêtée et mise sous mandat de dépôt le 29 janvier 2020, après son fils placé le 20 mai 2019. 

Rokhaya Kanté : « JE CONSOMME DE LA DROGUE DEPUIS MES 8 ANSPARCE QUE JE SUIS POSSÉDÉE PAR DES « DJINN » » 

Même si la mère de Ibrahima Kader, Rokhaya Kanté a reconnu les faits, mais elle a réfuté les faits de trafic de drogue tout en disculpant aussi les garçons. « Ces garçons n’y sont pour rien. Les policiers sont venus chez moi, mais ils n’ont rien pu trouver, je le sais. La quantité que j’avais par-devers moi était réservée à ma consommation personnelle. Je consomme et ce depuis mes 8 ans, parce que je suis possédé par des ‘’djinn’’. C’est eux qui me poussaient à me droguer et ils m’interdisent de voir la couleur rouge, le feu etc… et c’est pour cela que je n’ai jamais cuisiné pour mon mari ». 

Malgré tout, le procureur convaincu de sa culpabilité et de celle de son fils a requis respectivement des peines de 4 ans et 2 ans de prison ferme pour Rokhaya et son fils Ibrahima Kader. S’agissant de Serigne Alioune Cissé, il s’est rapporté à la décision du tribunal en précisant qu’il n’y avait pas d’élément à sa charge contre lui. 

Pour la défense des prévenus, Mes Abou Abdou Daff et Iba Mar Diop ont simultanément souhaité le renvoi des fins de la poursuite sans peine, ni dépens et une application bienveillante de la loi pénale. Délibéré au 1ier janvier prochain. 

Afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker